L’Echo créateur - L’autre : ce « moi » que je ne saurai voir ?!

December 16, 2018

 

 

 « Je voudrais que votre prochain vous devienne insupportable pour que vous compreniez qui est votre ami à l’intérieur de vous »

Nietzsche

 

 

Cette invitation semble bien intrigante. Et pourtant, ces quelques mots portent en eux peut-être bien une clé de compréhension fondamentale de notre condition humaine.

 

Pourquoi donc un « prochain insupportable » ? Rares sont ceux qui se délectent à rester seuls dans leur vie. La solitude fait peur. La plupart du temps, on recherche dans son rapport aux autres, une relation d’amour ou amicale ou nourrissante, mais certainement pas « insupportable ». J’ai déjà entendu : « je ne peux vivre sans les autres ». La relation serait-elle alors l’occasion de combler un manque non conscientisé, ou un vide quelque part insoutenable ?

 

En cette périodes de fêtes et de célébrations de Noël, fête sacrée (que l’on soi croyant ou pas), je me suis sentie affectée de ne pas ressentir le lien profond entre les êtres. Les discussions au « coin du sapin » demeurent le plus souvent superficielles, on évite de parler de ce qui pourrait « gêner ».

Alors dans cette perspective de lien « de surface », autant assumer que chacun a besoin d’écho de l’autre, et que l’on vient chercher l’autre pour se valider dans ce que l’on est – ou croit être. Pour moi, ce n’est pas cela la relation : c’est ici un lien en sens unique. On utilise, on instrumentalise l’autre pour en faire un validateur. Et non pas une rencontre.

 

On adore être ensemble pour se rassurer. Mais notre condition humaine est peut-être bien foncièrement de se vivre seul et de l’assumer avec passion. Observez simplement ceci : on est arrivé seul et on repartira seul. Se retrouver ensemble, certes, c’est « humain ». La société actuelle, avec ce « temps qui s’accélère » et la montée du numérique, est très bien faite pour que l’on s’oublie allègrement. Et se retrouver avec soi, c’est quand ?! Je pense qu’il n’y a pas de vie complète ni de rencontre sérieuse (avec soi et avec l’autre) si l’on ne se confronte pas à la solitude.

 

 

Le lien avec l’autre (conjoint, ami) est un cadeau merveilleux (lorsque cela se passe bien), il n’est pas question de s’en priver ! Mais pour être avec l’autre, il me semble qu’il est fondamental avoir compris des choses en soi. J’ai des émotions : je suis changeante, chaotique, traversée tantôt par de la joie, de la tristesse, de la colère et autres émotions « incontrôlables ». J’ai une histoire, et cette histoire a commencé le jour de ma naissance … et peut-être même bien avant. Si je ne me suis pas comprise un minimum moi-même, qu’est ce que je vais comprendre de l’autre? Je ne comprendrai alors de l’autre que ce que j’ai vaguement compris de moi, au travers de mes filtres et de mes projections ! Dans ce cas, je ne peux accueillir l’autre, le comprendre.

 

Je n’ai de sympathie avec l’autre que ce que j’ai accepté de sympathie avec moi. Si je développe en moi cette capacité de bienveillance et d’acceptation de moi-même, telle que je suis … alors je pourrai mieux accepter l’autre tel qu’il est. Mon affection pour l’autre dépend de ce que j’ai accepté d’aimer en moi. Car si je ne connais rien de moi et que je ne sais pas qui je suis, je vais être dans un tel état d’incertitude, de non présence, que je ne vais rien voir dans l’autre. Je vais être « à côté » … c’est une autre forme de solitude, non consciente.

 

Pour comprendre l’autre, au sens de « prendre avec », il est intéressant de comprendre des choses en soi … pour que ce qu’il est résonne en moi. Et pour que ça résonne en moi comme un instrument musical, il faut que je connaisse un minimum le « je suis » qui est en moi. Cet « ami  à l’intérieur de moi ».

 

Et alors oui, pourvu que « mon prochain me devienne insupportable » ! Certes, mon « moi », mon égo n’aimera pas cela …. mais quel cadeau, car alors l’autre devient une source magnifique de connaissance de moi-même, écho de mon Être profond !

 

Ainsi : plus je me connais, plus je peux être en lien.

Plus je vais vers ma solitude, vers mes ombres, vers mon chaos et ce en conscience et en veillant à y apporter de la lumière … plus je peux aller vers l’autre. Plus je peux rencontrer l’autre.

L’autre est ce « moi » que je ne saurai voir.

 

 

 

 

 

Prochain stage Tantralliance : « l’Echo-créateur »

 

Dates : 15-17 février 2019

Lieu : Hameau de l’Etoile (près de Montpellier)

Tarifs : 290€

Contact : 06 63 17 71 80 (Sabryna)

 

Informations : https://www.tantralliance.com

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le féminin ... pour un homme ?

June 28, 2017

1/2
Please reload

Posts Récents

September 24, 2019

January 3, 2019

November 11, 2018

September 26, 2017

September 26, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square